Respect du son d'origine

Bonjour je me permets de poster je sais pas si je suis au bonne endroit j’aurais voulu savoir comment ça se passe lorsque l’on a une personne dans l’audio qui a un fort accent voici un exemple :

Voici la prononciation de l’audio

Bonjou , je vous appelle pour vous di que je ne peux pas veni au rendez-vous.

Par déduction on sait que le texte dicté aurait dû être:

BonjouR, je vous appelle pour vous diRE que je ne peux pas veniR au rendez-vous.

Ma question est… doit-on transcrire tel que le texte est entendu , c’est-à-dire sans la prononciation des R puisque ils ne sont pas dans l’audio où doit-on corriger ce manque ?

1 Like

Il faut corriger @sabgerminal et ajouter les sons français :wink:

1 Like

Oui mais alors si j’ai ce genre d’audio…

Bonjour, j’m’en vais en voyage prochainement et j’voudrais connaître vos forfaits.

Les mots ne sont pas prononcés complètement …

1 Like

Bonjour, je m’en vais en voyage prochainement et je voudrais connaître vos forfait.

Il faut toujours retranscrire dans un bon français sauf exceptions mentionnées dans le guide (comme par exemple, pis ou faque puisqu’on considère que ce sont des mots qui font partie du dialecte québécois).

2 Likes

Dans ton exemple, les R manquants ne sont pas des erreurs ou des contractions que les gens se permettent, mais plutôt l’accent de la personne en particulier. On ne corrige pas ça.
:slight_smile:

2 Likes

Les contractions autorisées sont dans le guide de transcription :wink: Il faut chercher “contractions autorisées” dans la base de connaissance et tu auras toutes les précisions nécessaires @sabgerminal.

2 Likes

Oui je les aient vue , mais bon aux corrections elles passent pas. Les correcteurs soit ils écrivent les mots entiers soit ils mettent des abréviations qui n’ont pas lieu d’être :sweat::sweat:

Il est bien là le problème, moi je pars aussi de ce principe là, ça fait parti de l’accent de la personne donc dans la logique on doit transcrire l’audio pas ““traduire”” :woozy_face:

1 Like

Si c’est l’accent de la personne, c’est pas vraiment de la traduction si tu écris “bonjour” alors qu’il prononce “bonjou”. Parce que si il devait lui-même écrire bonjour, il l’écrirait bien avec un r, c’est simplement sa façon de le dire. Par exemple, certaines régions en France prononcent le mot “rose” comme “rause”, or il s’agit bien du mot “rose” et c’est ce qu’on transcrirait.

Pour les contractions je trouve la règle actuelle débile, on les accepte sur certains mots (comme “j’suis”) mais pas sur tous, c’est aussi pour ça qu’il y a confusion dans les corrections.
Parfois je retrouve des “je m’inquièt’un peu” qui n’ont aucun sens et ne sont pas autorisés, mais si je mets “j’suis”, je me fais corriger. C’est les joies d’atexto :grinning_face_with_smiling_eyes:

3 Likes

Abréviations

Il ne faut jamais utiliser d’abréviation dans une transcription. L’audio doit être retranscrit tel qu’on l’entend et les mots doivent s’écrire dans leur forme complète, de la façon dont ils sont prononcés. Si le locuteur fait la mention d’une abréviation, il faut écrire l’abréviation et non le mot complet, mais l’abréviation devra s’écrire sans point à la fin, sauf si elle termine la phrase ou le discours.

Mots tronqués

Lorsque nous parlons, il arrive que nous corrigions un mot pendant que nous le prononçons, parfois pour le prononcer de la bonne façon, d’autres fois pour dire un mot différent ou à cause d’une interruption. Dans ces situations, vous devez marquer le mot d’un astérisque (*) pour indiquer la partie manquante du mot. Vous pouvez utiliser l’astérisque dans n’importe quelle partie du mot : au début, au milieu ou à la fin, le cas échéant. Vous ne devez jamais compléter le mot avec la partie manquante. Réitérons qu’il ne faut que transcrire ce que nous entendons.

Exemple :

Audio : C’est une ville que j’aime beauc… beaucoup.

Il serait correct de transcrire :

[00:00:00] C’est une ville que j’aime beauc*… beaucoup.

Il serait correct de transcrire :face_with_monocle: ### Abréviations

Il ne faut jamais utiliser d’abréviation dans une transcription. L’audio doit être retranscrit tel qu’on l’entend et les mots doivent s’écrire dans leur forme complète, de la façon dont ils sont prononcés. Si le locuteur fait la mention d’une abréviation, il faut écrire l’abréviation et non le mot complet, mais l’abréviation devra s’écrire sans point à la fin, sauf si elle termine la phrase ou le discours.

Mots tronqués

Lorsque nous parlons, il arrive que nous corrigions un mot pendant que nous le prononçons, parfois pour le prononcer de la bonne façon, d’autres fois pour dire un mot différent ou à cause d’une interruption. Dans ces situations, vous devez marquer le mot d’un astérisque (*) pour indiquer la partie manquante du mot. Vous pouvez utiliser l’astérisque dans n’importe quelle partie du mot : au début, au milieu ou à la fin, le cas échéant. Vous ne devez jamais compléter le mot avec la partie manquante. Réitérons qu’il ne faut que transcrire ce que nous entendons.

Exemple :

Audio : C’est une ville que j’aime beauc… beaucoup.

Il serait correct de transcrire :

[00:00:00] C’est une ville que j’aime beauc*… beaucoup.

Il serait correct de transcrire :

[00:00:00] *venue à notre nouvelle année scolaire.

Si le mot est tronqué, vous ne devez pas transcrire :

[00:00:00] Bienvenue à notre nouvelle année scolaire.

@sabgerminal Je vais vous aider à savoir ce qu’il faut faire dans votre cas.
Comme Caroline l’a mentionné, il n’y a que certains mots qui peuvent être abrégés ou contractés.
Est-ce qu’on doit utiliser des abréviations ?.
Contractions permises.

Dans le cas de Bonjour, vous devez transcrire ce mot comme “Bonjour”, car l’accent du locuteur est marqué de cette façon.

Dans le cas où l’audio a été coupé, et que le locuteur a dit “Bonjou”, et n’a pas terminé la phrase, c’est seulement si l’audio a été coupé que vous devez transcrire.
Bonjou* ou Bonjou*…

1 Like

Audio coupé :scissors:, je ne sais pas si j’ai été clair sur ce point. :thinking:

1 Like

qu’est-ce que vous faites avec " j’chu " (la forme familière de je suis) ?
Et également, tant qu’à demander des précisions, au niveau de la négation avec plus, comme par exemple : Je ne l’aime plus, prononcé : Je l’aime pu, qu’elle serait la façon correcte de le transcrire?

2 Likes

SI tu entends “je l’aime plus”, tu dois transcrire tel quel et “pu” doit être transcrit “plus”
Si tu entends “je NE l’aime plus”, idem, il faut respecter l’audio …
J’chu c’est je suis ou j’suis … Ce n’est pas toujours facile à décrypter, j’en conviens :wink:

Sabine, en fait, Atexto est nouveau, mais je travaille en transcription depuis longtemps, ce n’est pas difficile à décrypter pour moi, mais il y a plusieurs précisions avec lesquelles je travaille qui sont manquantes ici et la façon de faire ne ressemble pas à celle que j’utilise à l’habitude. Pour la négation avec plus pour garder le même exemple : “je l’aime pu” normalement se transcrit : Je ne l’aime plus, je l’aime pu ou je [ne] l’aime plus. “Je l’aime plus” est exactement le contraire de ce qui a été dit et dénature les propos de la personne. Normalement, il faut respecter l’audio, mais il faut aussi que le message reste le même après avoir été mis à l’écrit, mais bon, si c’est ça la façon de faire, je le ferai, ça fait longtemps que j’ai arrêté d’avoir des opinions sur la méthode utilisée :wink:

1 Like

Comme je suis d’accord avec toi @Helene :wink: Je fais aussi de la transcription depuis quelques années et j’ai dû m’adapter aux normes d’Atexto. Je suis ici depuis décembre 2020, nous avions des tâches uniquement sur des audio français, c’était plus simple.
Avec les audios Québécois, les règles ont été adaptées petit à petit, elles étaient différentes au début. L’exemple que tu as choisi est typique du sens qui change en fonction de la façon dont on l’écrit.
Mais comme tu dis, il vaut mieux avoir les idées larges :wink:

Je peux comprendre, je suis québécoise et je l’admets on parle très mal, j’imagine même pas pour quelqu’un qui vient d’ailleurs!

1 Like